29 déc. 2006

Chirac débloque

Le projet de loi de Jacques Chirac pour inscrire dans la Constitution l'abolition de la peine de mort devrait être présenté le 24 janvier 2007 en Conseil des ministres. Ce projet de loi ne contiendrait qu'un seul article stipulant que "nul ne peut être condamné à mort".
Le président de la République souhaite ainsi "témoigner avec force de son attachement aux valeurs de la dignité humaine".
On croit rêver ! Et les plus de 220 000 condamnés à mort chaque année en France ???

2 commentaires:

Marie-Annick Delaunay a dit…

Bonjour,
Je suis l’auteur d’un livre sur l'explosion des mariages mixtes et des paternités "pour les papiers" depuis la promulgation de la loi RESEDA de 1998 du gouvernement Jospin jusqu’à nos jours.
Le titre de mon livre est "L'immigration par escroquerie sentimentale". La préface est rédigée par André Bercoff, écrivain et journaliste.
On peut le trouver dans les bonnes librairies ou bien le commander sur le site Internet de l’éditeur Jean Robin ( www.tatamis.fr).
C'est le premier livre qui décrit le contexte politique, législatif, juridique, associatif dans lequel s'inscrivent les manœuvres dolosives et fraudes sentimentales que subissent les conjoints français -hommes, femmes- de toutes origines (il est important de le préciser).
Un chapitre entier est consacré au fléau actuel des paternités "pour les papiers" ainsi qu’aux drames inhumains que vivent les mères abandonnées par certains pères étrangers en quête exclusive de la carte de séjour et de la naturalisation française.
Le but du livre est d'informer nos concitoyens d’une réalité de l'immigration dont les pouvoirs publics et les médias ne parlent quasiment jamais et qui laissent les victimes dans l’isolement et le désespoir.
J’ai ouvert un blog : http://immigration-escroquerie-sentimentale.blogspot.com, permettant de faire vivre le livre et de recueillir les témoignages des lecteurs et des victimes.
Vous pouvez bien sûr afficher sur votre site la première et la quatrième de couverture de mon livre (visibles sur www.tatamis.fr).
Cordialement
Marie-Annick Delaunay

forum louis XVII a dit…

Si je peux me permettre il y a, semble-t-il, pour les royalistes une grande difficulté d'ordre psychologique - appelons-là ainsi - dans cette conjonction du deuil du 21 janvier avec ce combat auquel tout royaliste conséquent avec ses propres valeurs ne peut qu'adhérer à 100 %.
En effet, si j'ai bien compris, pour des raisons évidentes de stratégie de communication il s'agit de faire de cette manifestation une véritable fête en faveur de la vie !
Or n'y-a-t-il pas un risque majeur que cela soit vraiment très difficile, voire imposssible pour ceux qui, connaissant l'histoire de la révolution, savent aussi que les lois de la république ne font qu'actualiser à la mode des XXème et XXI ème siècle, la "loi" des colonnes infernales qui faisaient cuire "le pain de la république ", en brûlant les bébés dans les fours des fermes de Vendée ? ...
Pire même, si cela se peut, la peau humaine tannée à Meudon en 1793, à partir des cadavres des guillotinés, pour habiller les sans culottes, était-ce vraiment très différent des embryons humains, "produits" en surnuméraire par la "recherche scientifique ", dont nul ne sait trop ce que certains peuvent en faire ?...
Or il semblerait que les organisateurs de la marche pour la vie espèrent obtenir une modification - je n'ose pas écrire une abolition !... - de la loi par laquelle la république s'est arrogée, le pouvoir - qui ne lui appartient pas - de définir le Bien et le Mal puisque désormais, au nom du Peuple Souverain, ce qui est légal est moral !
Même si le royalisme ne compte pas politiquement aujourd'hui en France,ignorer son approche historique très spécifique de cette tragédie de la loi autorisant l'IVG, ne serait-ce pas se priver d'outils de réflexion capables d'apporter un jour une véritable solution, s'il est vrai qu'un problème bien posé ou bien identifié est à moitié résolu ?
Or dans la perspective d'un succès, la question qui va se poser au soir du 21 janvier 2007 n'est-elle pas :
La république peut-elle abolir sa propre loi autorisant l'IVG ? Si oui, comment et quand ?
Si non, ne faudra-t-il pas remplacer "30 ans ça suffit" par "200 ans de république ça suffit " ? ...
Mais alors ne serait-ce pas une toute autre marche pour la Vie qui commencera pour les organisateurs et tous les participants à la manifestation du 21 janvier 2007 ?

http://www.dailymotion.com/video/xx38c_21-janvier-cortege-ba