28 déc. 2008

Les vacances du BPLV

Le Blog pour la Vie sera inactif quelques jours, en raison de la trêve hivernale ! En attendant, nous vous proposons de suivre les conseils du conservateur, et de découvrir ce nouveau blog : le Pélicastre jouisseur.

Attention, photo sensible en première page. Thème de son dernier post, au nom des avortons, l'avortement. Morceaux choisis : Ce titre n’est pas drôle. Cet article n’est pas drôle. Ils sont 300 000 par an. En France.

Et tous ces gens qui se réjouissent qu’on jette des milliers de bébés à la poubelle, tous ces gens qui s’opposent à la mise à mort d’assassins inconnus mais qui se montrent éminemment favorables à l’assassinat de l’être par définition le plus innocent qui soit.

Ces gens qui se prosternent tous les jours devant « la nature » et qui la massacrent lorsqu’elle se manifeste en eux, trop gênante soudain.

Lire l'intégralité de l'article sur le blog du Pélicastre jouisseur.

27 déc. 2008

36ème anniversaire de Roe vs. Wade

Le blog de l'affaire Jane Roe, du nom la femme qui a été en 1973 le prétexte à la légalisation de l'avortement aux Etats-Unis (et qui plus tard, sous son vrai nom, Norma McCorvey, a écrit un livre pour y livrer son rejet de l'avortement et y relater la manipulation ayant favorisé l'arrêy Roe vs. Wade), relate une initiative heureuse du diocèse de Wichita (Kansas - USA), à l'occasion du 36ème anniversaire de la légalisation de cette peine de mort pour innocents qu'est l'avortement :

"Un carillon pour la vie. Toutes les cloches des églises catholiques du diocèse de Wichita sonneront le 22 janvier pour marquer le 36ème anniversaire de la décision Roe vs. Wade." Lire l'intégralité de l'article sur le blog de l'Affaire Jane Roe. Merci au blog Americatho !

"Toutes les paroisses étaient invitées à organiser toutes sortes d’autres initiatives pour marquer cette décision de la Cour suprême qui a été en grande partie à l’origine de la mort d’environ 50 millions d’enfants à naître depuis 1973."

Bref, une initiative que nous pouvons envier à ce diocèse, où les autorités catholiques n'ont pas peur d'honorer les victimes de l'avortement et de s'élever contre ce crime douloureux qui la peste égoïste des temps modernes. A quand le carillon des diocèses français ? Chiche ?

26 déc. 2008

Vendredi 9 janvier 2009 : bioéthique avec SPE et la Fondation Lejeune

Nouvelle réunion de bioéthique des Soignants Porteurs d'Espérance avec la Fondation Jérôme Lejeune.
Leur message :
"Vous voulez approfondir vos connaissances sur les questions éthiques? Un membre de l'Institut de la Fondation Lejeune sera là pour répondre à vos questions (notez-les à l'avance) lors d'une conférence. Il nous fera également visiter une partie de l'Institut dont les mots d'ordre sont "chercher, soigner, défendre". Inscrivez-vous dès maintenant en nous envoyant un mail. (s_p_e@hotmail.fr)"
Rendez-vous :
Vendredi 9 janvier 2009
de 20h à 22h
à l'Institut de la Fondation Lejeune
37 rue des volontaires (Paris)

25 déc. 2008

Koztoujours : Plus digne la vie - Le manifeste - le collectif

Un article très intéressant daté du 11 décembre 2008 sur le blog de Koz, sur la création du collectif Plus digne la vie. Le manifeste (à signer ici) de ce collectif belle réponse à l'activisme morbide de l'Association pour le Droit de Mourir dans la "Dignité" (ADMD), qui en ce moment tente, selon Koz, après avoir cherché à les rallier, à dresser la société contre ses médecins, à dresser la société contre une loi qui serait faite pour “protéger les médecins“. Discours anti-élite porteur mais dont le populisme jure avec la profondeur et la complexité des enjeux humains fondamentaux que soulève cette question.

L'article du blogueur secoue les idées reçues que nous assène la presse de l'émotion. Il fallait être là hier soir pour entendre l’éloge de la complexité. Complexité des situations, complexité des solutions (si solutions il y a), de cette complexité inhérente à la vie. (...) ...il faut gérer cette complexité à laquelle il est illusoire et mensonger de vouloir apporter une “réponse simple“, de prétendre même l’apporter. En l’occurrence, l’euthanasie, la mort.

Et notre blogeur de poursuivre : Il fallait encore les entendre rappeler le rôle des proches, le rôle de leur regard sur leur proche malade. Chacun, disaient-ils, avaient en tête, tant d’exemples de ces demandes d’euthanasie qui disparaissent lorsque les proches font comprendre à la personne en fin de vie combien elle est encore vivante, combien elle compte, pour eux. Jean Léonetti citait Sartre, et puis Desproges. Le premier disait : «on n’a jamais honte tout seul». Le second : «il n’y a qu’une honte à avoir, c’est d’avoir honte».

Pour aller plus loin, mieux vaut encore lire l'intégralité de l'acticle de Koz. Mais je ne résiste pas à ce dernier extrait : Il faudrait encore que je vous dise un peu de tout ce qui s’est dit au cours de cette soirée exceptionnelle. Rappeler que l’euthanasie n’est pas une revendication d’avance, mais un combat d’arrière-garde. D’arrière-garde médicale, d’arrière-garde sociétale. Mais il faut surtout savoir que ce “combat de société” dépasse encore la question de l’euthanasie. Qu’il s’agit là, aussi, de savoir dans quelle société nous voulons vivre, dans quel équilibre entre l’autonomie de l’individu et la solidarité, et à quelle humanité nous appartenons.

C'est bien là le fond de notre pensée. Reste à voir quels seront les fruits de ce mouvement que nous ne manquerons pas de suivre.

24 déc. 2008

Joyeux Noël ! Un enfant est né ce soir ! Noël !




Culure de vie/culture de mort : brèves

Novopress - 22/12/08 : L’autorisation de vente de la pilule abortive RU486 en Italie, pourrait être délivrée prochainement.

Liberté Politique : Pétition en faveur du grand duc Henri de Luxembourg, qui a annoncé le 1er décembre qu’il ne signera aucune loi autorisant l’euthanasie.

Les Quotidiennes, 23/12/08 : "Ni putes ni soumises" bientôt au Maroc, notamment pour y promouvoir cette avancée sociale qu'est l'Interruption Violente de Grossesse.

Eucharistie Sacrement de la Miséricorde, 24/12/08 : Qu'est-ce donc qu'un catholique ? Dans un pays où l’avortement, la contraception, le divorce sont non seulement légalisés mais encouragés par le pouvoir politique...

Gènéthique 23/12/08 : La Cour Européenne des Droits de l'Homme ne s'occupe pas des meutres, heureusement, le ministre italien de la santé empèche celui d'Eluana Englaro.

Liberté Politique 19/12/08 : Poursuivie pour l’assassinat de sa fille handicapée, Lydie Debaine a été condamnée en appel à deux ans d’emprisonnement avec sursis. Elle avait été acquittée en première instance. Un verdict qui protège enfin la vie des personnes handicapées !

Installation d'un widget twitter sur le blog

Depuis hier, twitter a sa place sur la barre de côté du blog. Et non, nous n'y raconterons pas notre vie, pas plus que sur le blogpourlavie.express, mais nous y ferons part de news et autres trouvailles du net. Pas sûr que cela ait un quelconque impact, mais ça ne coûte rien d'essayer.

Pour suivre le fil du blog, c'est ici.

23 déc. 2008

L'Homme Nouveau : Message de Noël

Le 23 décembre 2008 - L'Homme Nouveau (via Eucharistie Sacrement de la Miséricorde) - extraits :

Dans le même temps, l’avortement s’impose de plus en plus en France, non seulement dans la loi, mais dans les consciences, comme un « droit » absolu de la personne humaine. À côté se pose aussi la question du Téléthon et du financement de recherches qui réduisent l’humain à n’être qu’un matériau parmi d’autres, enjeu d’expérimentation, aux mains d’apprentis sorciers, emportés dans leur logique et leur raison unidimensionnelle.

De manière parallèle, l’euthanasie, en Dame-la-mort, avance de plus en plus ses pions, en jouant sur la compassion, le refus de la souffrance, le respect de la dignité et l’aide à mourir. Dans le même temps, quasiment pas un mot sur les soins palliatifs. Pas une campagne lancée auprès du grand public pour les faire connaître et financer leur développement. Pas de reconnaissance envers le personnel qui se dévoue auprès des malades et des personnes en fin de vie. Humaine, notre société ? Humanistes, nos valeurs ?

Un tel panorama, c’est vrai, ne devrait pas être de mise pour un numéro de Noël. Mais, après tout, à Noël, le Christ a été rejeté. La Vierge Marie et saint Joseph ont été renvoyés comme des malpropres. Pour se protéger, ils n’ont trouvé que la chaleur d’un âne et d’un bœuf, un lit de paille et le toit d’une grotte. Et, pourtant, la formidable aventure chrétienne est bien partie de cette situation-là et de ces tristes conditions-là. Face au désespoir du monde qui s’inscrit dans une course à la mort, c’est bien au pied de la crèche que nous devons aller chercher le sens profond de notre catholicisme.


Lire l'article complet ici.

Italie : Eluana Englaro sauvée de l'euthanasie

Sur le Salon Beige : ...la vie d'Eluana a été sauvée la semaine dernière par le ministre italien de la Santé, M. Maurizio Sacconi qui a déclaré le 17 décembre que "l'interruption" de l'hydratation et de l'alimentation des personnes qui se trouvent en état végétatif persistant serait "contre la loi"...

Quel monde de fous ! Voilà maintenant que l'on n'a plus le droit d'affamer quelqu'un tranquillement ! Souvenez vous...

Le récit de cette victoire de la vie chez nos confrères du Salon Beige.

25 janvier 2009 : Marche pour la Vie


Toutes les infos sur le site "En marche pour la Vie" ! Merci à avortementivg, et à son appel à la marche pour la vie !

22 déc. 2008

Investiture pro-life pour Obama

WASHINGTON (AFP) — La décision de Barack Obama de faire prononcer une prière lors de son investiture le 20 janvier par un pasteur connu pour ses positions anti-avortement et anti-mariage gay, scandalise les organisations de défense des homosexuels et les groupes progressistes. (...).
Sans s'attarder sur cette personnalité qu'est Rick Warren, notons que l'AFP, comme le reste de la presse (exemple), ne relate que les cris d'orfraie qui ont suivi cette annonce. Quid des cris de joie de ses admirateurs (dont nous ne sommes pas) ? Et non ! cet homme n'y aura pas droit dans la presse européenne, presse réactionnaire campée sur ses positions idéologiques, et pour laquelle l'avortement représente un symbole du bien moderne plus qu'une souffrance à éviter. Et dans une société qui se félicité de l'"avancée" que représente l'homoparentalitude, cette même presse, dépassée par la dictature des émotions individuelles et la concurrence du web, ne fait qu'opiner du chef.
Auteur d'un livre à succès prodiguant des conseils spirituels "The Purpose Driven Life" (Une vie guidée), il a aussi affirmé que "le mariage gay était moralement équivalent à un mariage entre frère et soeur" et condamné l'avortement comme étant un "holocauste".
Aïe, ça va chauffer pour lui. Les droits de l'homme étant soumis au vent de l'opinion, qui dessine et qui et redessine à sa guise la frontière entre le bien et le mal, il va avoir à faire aux tribunaux d'exception du nouveau conservatisme amoral. Messieurs les censeurs bonsoir !

19 déc. 2008

"Je suis contre l'avortement" : explication de Marine Le Pen

Marine Le Pen, fille de Jean-Marie Le Pen, en tête des sondages pour la succession de son père à la tête du Front National, s'est exprimée sur le sujet de l'avortement sur Radio Courtoisie lors de l'émission Le libre Journal de Catherine Rouvier. Elle se prononce "contre l'avortement" en excluant toutefois "d'interdire purement et simplement l'avortement".
Nous reproduisons ici ses propos :
"Je ne suis pas pour l'avortement. J'aimerai bien savoir qui est pour l'avortement. Je ne suis pas pour l'avortement mais je ne pense pas qu'il soit possible aujourd'hui d'interdire purement et simplement l'avortement, c'est-à-dire de recréer somme toute une pénalisation de l'acte d'avortement. Mais je trouvais des solutions et il m'apparait que la solution la plus évidente est de mettre en place une grande politique d'incitation à la natalité. Or je crois que, depuis déjà de nombreuses années, les politiques ont fait l'inverse, ils ont fait des politiques d'incitation à l'avortement, en ne donnant pas d'autre choix à beaucoup de femmes [...] comme si c'était la solution miracle et ils ont fait de cet acte très grave, un acte dont certaines pensent ou croient qu'il est anodin. [...] Je crois qu'il faut une grande politique de respect de la vie, tout bêtement, c'est-à-dire réintroduire, réinsuffler dans notre société le respect de ce qui est vivant, et en premier lieu de l'homme lui-même et de l'enfant en particulier. Et quand on aura, par toute une série de politiques, réinsufflé ce respect de la vie [...] c'est ainsi que nous pourrons lutter contre un chiffre qui n'a jamais baissé et c'est ça le plus dramatique.

Et quand on lit la loi de 1975, elle était beaucop plus rigide dans ses principes que ce qu'elle est aujourd'hui [...] elle pénalisait l'incitation à l'avortement. Or aujourd'hui il existe des varitables politiques d'incitation à l'avortement sans que cette incitation soit condamnée. La lettre de la loi était plus dure que l'esprit de la loi. En votant cette loi, il fallait s'attendre à ce que cet acte devienne quelque chose de commun ou d'anodin. [...]


Si j'avais les moyens, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour faire baisser de manière majeure le nombre des avortement mais surtout pour réinsuffler chez les femmes et les hommes, le caractère sacré de la vie."

Lu sur avortementivg

18 déc. 2008

Luxembourg : entre parlementaires et le Vatican

Alors que les députés ont adopté jeudi 11 décembre, un projet de loi constitutionnelle qui réduit les pouvoirs du Grand Duc Henri de Luxembourg, ce dernier a reçu le soutien du Vatican (Cf Synthèse de presse du 12/12/08) pour s'être opposé au nom de sa conscience au projet de loi sur l'euthanasie déposé par deux députés (Cf. Synthèse de presse du 03/12/08). En raison de son opposition, les députés luxembourgeois ont adopté un projet de loi visant à modifier la Constitution afin de réduire les pouvoirs du souverain. Si le vote des députés est confirmé, les fonctions de la monarchie luxembourgeoise ne seraient plus que protocolaires.
Par ailleurs, le président de l'Académie pontificale pour la vie, Mgr Rino Fisichella, a adressé une lettre aux parlementaires du Luxembourg pour les mettre en garde contre une dépénalisation de l'euthanasie. Par cette lettre, il leur rappelle que "la vie n'est pas un composant négociable"."En dépit de n'importe quelle loi des hommes, la vie restera toujours fondée sur le principe d'indisponibilité qu'aucune action politique ne peut menacer dans sa nature inviolable et sacrée", écrit-il.
Il rappelle que Jean-Paul II avait explicité l'enseignement de l'Eglise sur cette question dans l'encyclique "Evangelium Vitae". La congrégation pour la Doctrine de la Foi a également précisé que "tous ceux qui sont engagés directement dans les instances législatives ont l'obligation précise de s'opposer à toute loi qui soit un attentat à la vie humaine". Il précise donc que "tout parlementaire catholique de conscience stricte doit s'opposer par son vote à une loi qui soutient la légitimité de l'euthanasie. La liberté du parlementaire nuit au bien commun quand son choix politique, se fonde sur une base relativiste qui confond toutes les positions en les prétendant licites au nom de la liberté individuelle".
Mgr Rino Fisichella met aussi en garde le citoyen qui élit un député qui a soutenu et voté une telle loi.
"Aucune institution parlementaire ne peut se cacher derrière les sophismes quand elle est appelée à légiférer sur le commencement de la vie et sur sa fin", souligne t-il. Il rappelle que toute vie doit être défendue "contre toute tentative, plus ou moins masquée de compassion, de la conduire à l'euthanasie".
Mgr Rino Fisichella rappelle que l'euthanasie "est une action violente contre la vie et un refus de confiance à l'égard du progrès de la science médicale" et que "personne ne peut prétendre devenir arbitre de la vie et de la mort".
"Une dépénalisation ne réduit nullement le mal objectif que cette loi porte en elle", explique-t-il en ajoutant que "le seul amendement valable ne peut être que son abrogation".

15 déc. 2008

Mr. Barack Obama : sa ligne de conduite sur l'avortement

Lu sur avortementivg:
"Une douzaine d’associations pro-avortement a publié un mémo de 55 pages qui a été posté sur le site officiel de transition de présidence de Barack Obama. Des associations comme le planning familial américain pour l’association NARAL donnent ainsi la ligne de conduite à suivre pour les quatre années de présidence.

En première ligne, le « Freedom of Choice Act », nouvelle loi qui rendrait caduc toutes les législations pro-vie étant passées dans les législations les 50 Etats américains, de la notification parentale pour les avortement sur les mineurs à l’interdiction de l’avortement par naissance partielle (une méthode d’avortement particulièrement barbare, consistant à enlever le fœtus partiellement, puis à couper ou écraser la tête pour terminer l’avortement).

Le document demande aussi à Obama de s’atteler à l’élimination des restrictions de financement de l’avortement, notamment mises en place par l’administration Bush. En revanche, il est demandé de financer à nouveau le FNUAP (le fond des Nations Unies qui finance l’avortement dans le monde, et qui avait été impliqué notamment dans la politique de l’enfant unique en Chine, et donc dans les avortements et les stérilisations forcés en Chine). Un financement qui avait aussi été coupé durant l’ère Bush. Le rapport demande aussi le financement d’association promouvant l’avortement dans le monde, à l’aide des deniers publics américains. Et user de l’influence diplomatique américaine pour faire pression sur les pays n’ayant pas légalisé l’avortement.

Toujours à l’inverse des politiques précédentes, Obama est invité faire plus de promotion de l’avortement, tout en réduisant les subventions aux programmes d’éducation ayant l’abstinence comme objectif pour les plus jeunes, et de cesser d’informer via les sites fédéraux sur les problèmes médicaux et mentaux dont souffrent les femmes après un avortement.
Bien sûr, le document demande la nomination de juges pro-avortement à la court suprême américaine afin de soutenir les lois pro-avortement, mais aussi de tels juges aux instance inférieures.
Au moins, les mouvements pro-vie américain sont informés de ce contre quoi ils vont devoir se battre dans les prochaines années…"

13 déc. 2008

Instruction "Dignitas personae" sur certaines questions de bioéthique

Le document publié vendredi à Rome fait la liste de toutes les techniques jugées illicites par l'Église catholique, comme la fécondation in vitro, les mères porteuses ou le clonage. Source : Le Figaro.

extrait : "L'Église ne change pas de doctrine, mais prend cette fois, un luxe de précautions pour expliquer le sens de ses positions. On reconnaît en effet à Rome avoir été surpris, il y a vingt ans, par la pluie de critiques. Il s'agit aujourd'hui d'être pédagogue et d'exprimer une vision positive sur la science. «L'enseignement moral de l'Église a parfois été accusé de comporter trop d'interdictions», observe le document. Mais «la légitimité de toute interdiction est fondée sur la nécessité de protéger un véritable bien moral» et la reconnaissance de la dignité et de la valeur inaliénables de chaque être humain."

Lire la suite ici. Lire Dignitas personae (pdf).

12 déc. 2008

L’avortement en Grande-Bretagne

Le gouvernement britannique est accusé d’avoir tenu à garder secret le nombre d’avortements pratiqués sur des bébés diagnostiqués comme atteints d’un handicap mental ou physique. Rappelons qu’en Angleterre, l’avortement est autorisé jusqu’à 24 semaines quelle que soit la raison et sans délai en cas de malformation fœtale. [NDLR : En France, l'interruption médicale de grossesse (IMG) est autorisée jusqu'à la fin du 9ème mois]

Par ailleurs, un nouveau rapport du gouvernement britannique révèle une nouvelle augmentation du nombre d’avortements pratiqués chaque année : en 2007, ce sont 205 600 avortement qui ont été pratiqués. Ce rapport montre aussi que 4 000 femmes ont avorté 4 fois minimum ; 82 adolescentes en était à leur troisième avortement. 1/3 des avortements pratiqués cette année était au minimum un second avortement.

Lu sur Gènéthique

11 déc. 2008

Benoît XVI accuse

Le pape Benoît XVI accuse les pays riches d'exercer un "chantage" sur les pays pauvres en conditionnant leur aide économique à l'adoption de politiques "contraires à la vie", dans son "message pour la paix" annuel publié jeudi.
Dans ce document destiné à la réflexion dans la perspective du 1er janvier célébré dans l'Eglise catholique comme la "journée mondiale de la paix", le pape invite à affronter la mondialisation par une plus grande solidarité entre riches et pauvres.
Il dénonce avec vigueur les explications de la pauvreté par des causes démographiques et s'en prend aux "campagnes de réduction des naissances, conduites au niveau international" ne respectant pas "la dignité de la femme" et "le droit des époux".
Il condamne aussi la pratique répandue de l'avortement qu'il considère comme "l'élimination de millions d'enfants non-nés au nom de la lutte contre la pauvreté" constituant "en réalité la disparition des plus pauvres parmi les êtres humains".
Le pape déplore aussi que les pays victimes de pandémies comme le sida "doivent subir pour y faire face le chantage de ceux qui conditionnent les aides économiques à la mise en oeuvre de politiques contraires à la vie".
Selon le chef de l'Eglise catholique, "la population est une richesse et non un facteur de pauvreté".
La lutte pour une mondialisation harmonieuse doit plutôt passer par "une plus forte solidarité globale entre pays riches et pays pauvres, de même qu'au sein de chaque pays", estime-t-il.

Aux Nations Unies 340 000 signatures contre l'avortement

Une coalition de six institutions est venue présenter ce matin une pétition signée par 340 000 personnes sur la protection du droit à la vie « de la conception à la mort naturelle ». La pétition appelle les États Membres des Nations Unies à interpréter « convenablement » la Déclaration universelle des droits de l’homme qui fête son soixantième anniversaire aujourd’hui. Ces six institutions ambitionnent de collecter un million de signatures d’ici à la prochaine session de l’Assemblée générale, en septembre 2009.

Plus d'information sur avortementivg

Le Montana autorise le suicide assisté

Le Montana est devenu le troisième état américain à autoriser le suicide avec assistance médicale. Le juge a expliqué que le jugement était intervenu dans un procès qui concernait un homme en phase terminale, jugé capable de s'auto-administrer des médicaments et de décider ainsi de sa mort. Dorénavant, les médecins qui prescrivent de tels médicaments ne seront pas poursuivis pénalement.

10 déc. 2008

Euthanasie : ACTION et SOUTIEN du Grand Duc du Luxembourg

En référence au post du 3 décembre 2008 :
"Le 1er décembre dernier, le grand duc Henri de Luxembourg a annoncé qu'il ne signera aucune loi autorisant l'euthanasie.

Le 18 décembre, une proposition de loi dépénalisant l'euthanasie et le suicide assisté, émanent notamment d'un député vert fondateur de l'ADMD luxembourgeoise, devrait être discutée en deuxième lecture au Parlement luxembourgeois, malgré les très nombreuses oppositions qu'elle suscite.

Pour faire échec au grand duc Henri, le Premier ministre Jean-Claude Juncker envisage de modifier la Constitution afin de lui retirer le pouvoir de sanctionner la loi. Ce projet constituerait un véritable coup d'État constitutionnel.

En prenant cette position courageuse, le grand duc s'est inscrit dans la lignée tracée par le roi Baudouin de Belgique lors du vote de la loi belge autorisant l'avortement.

Avec les députés français, Jean-Marc Nesme, Marc Le Fur, Dominique Souchet, Véronique Besse et Bernard Depierre, j'apporte mon soutien au grand duc Henri."
Il existe aussi un groupe de soutien sur facebook rassemblant déjà plus de 5 000 personnes.

La manière la plus efficace d'agir est d'envoyer la lettre ci-dessous (plus d'information contacter : opposant-euthanasie@hotmail.fr) :

M. et Mme XXX Le X décembre 2008

Adresse à compléter

Monsieur Jean-Claude JUNCKER

Premier Ministre

33 boulevard Roosevelt

2450 Luxembourg

Grand-Duché du LUXEMBOURG

Monsieur le Premier Ministre,

Nous comprenons la complexité de la situation que vous devez gérer actuellement au Luxembourg, face au projet de loi autorisant, dans certaines conditions, l’euthanasie.

La position du Grand Duc est une occasion pour votre pays de manifester au monde à quel point toute vie mérite le respect.

Nous vous encourageons très vivement à tenir bon derrière votre souverain.

Le Luxembourg et l’Europe ne pourront qu’en sortir grandis.

Veuillez croire, Monsieur le Premier Ministre, en notre haute considération.

Signature


Sources : Liberté Politique, Mickaelus.blogspot.com, opposant-euthanasie@hotmail.fr

9 déc. 2008

Synthèse des complications de l'avortement (28 secondes)

Vocabulaire technique : canule d'aspiration, perforation, rétention, infection

8 déc. 2008

Du désordre du Téléthon, par le professeur Jacques Testart

Jacques Testart est directeur de recherche à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), spécialiste en biologie de la reproduction, "père scientifique" du premier bébé éprouvette français :
"C’est scandaleux. Le Téléthon rapporte chaque année autant que le budget de fonctionnement de l’Inserm tout entier. Les gens croient qu’ils donnent de l’argent pour soigner. Or la thérapie génique n’est pas efficace. Si les gens savaient que leur argent va d’abord servir à financer des publications scientifiques, voire la prise de brevets par quelques entreprises, puis à éliminer des embryons présentant certains gènes déficients, ils changeraient d’avis. Le professeur Marc Peschanski, l’un des artisans de cette thérapie génique, a déclaré qu’on fait fausse route. On progresse dans le diagnostic, mais pas pour guérir. De plus, si on progresse techniquement, on ne comprend pas mieux la complexité du vivant. Faute de pouvoir guérir les vraies maladies, on va chercher à les découvrir en amont, avant qu’elles ne se manifestent. Cela permettra une mainmise absolue sur l’homme, sur une certaine définition de l’homme"

Une campagne d'information sur la fin de vie

A la suite du rapport Leonetti qui soulignait notamment la méconnaissance de la loi du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie (cf. Synthèse de presse du 02/12/08), le ministère de la Santé a annoncé le lancement, début 2009, d'une campagne de communication et d'information sur la fin de vie et les soins palliatifs. Plus de 5 millions d'euros seront consacrés à cette campagne de grande envergure qui vise aussi bien les professionnels de santé que le grand public. Comme le Premier ministre, la ministre de la Santé a "souscrit à la très grande majorité des mesures préconisées".
Dans l'hebdomadaire La Vie, Jean Leonetti répète qu'"aucune loi ne peut résoudre tous les problèmes de la fin de vie et répondre au fantasme de maîtriser la mort". Après cinq années passées à travailler sur le sujet de la fin de vie, le député-médecin conclut : "j'ai compris une petite chose toute simple : ce qui fait demander la mort est bien pire que la mort, c'est la solitude et la souffrance, le sentiment d'abandon" ; "le sens de la vie est donné par ceux qui sont autour de vous et vous aiment".
Par ailleurs, le comité de suivi du développement des soins palliatifs devrait rapidement évoluer en "observatoire des pratiques médicales". Roselyne Bachelot devrait aussi faire le point sur le programme de développement des soins palliatifs annoncé par le Président de la République en juin dernier (cf. Synthèse de presse du 13/06/08).
Dans Le Figaro, Martine Perez ajoute que "les partisans de l'euthanasie ne désarmeront pas" : "conduits par l'Association pour le droit de mourir dans la dignité, ils réclament à cor et à cri, en s'appuyant sur des cas particuliers tragiques qu'ils médiatisent, une reconnaissance "du droit à la mort"".


5 déc. 2008

Téléthon 2008 à Crest : conférence de presse

Conférence de presse du Dr Doublier-Villette sur
"les dérives du Téléthon"
samedi 6 décembre à 14h
au "Forum non stop sur les dérives du Téléthon"
4, avenue Agirond (au bord du Champs de Mars et du village Téléthon)
à Crest (Puy de Dôme)
Petit rappel :
Le Téléthon se déroule à Crest, ville "ambassadrice du Téléthon pour les Régions Auvergne et Rhône-Alpes". Vous souvenez-vous le Dr Doublier-Villette, poursuivi pour diffamation par l'AFM devant la 17ème chambre de Paris pour avoir écrit des propos dérangeants sur leur site. Il avait fini par gagner le procès.
Ce week-end est exceptionnel autant qu'il est important car nombreux défenseurs de la vie seront présents à ce débat :
le Dr Dor (SOS-Tout-Petits), le Dr Dickès (Association Catholique des Infirmières et des Médecins), Jean-Pierre Maugendre (Renaissance Catholique), Edouard Belaga (CNRS), Dr Tremblay (Laissez-les-Vivre), Mr Grenouilleau, juge en retarite, fondateur de Laissez-les-Vivre et actuel Président du CSEN, le Comité pour Sauver l'Enfant à Naître, membre du Collectif d'associations pro-vie "30 ans ça suffit".
A noter que l'ancien ministre Hervé Mariton, maire UMP de Crest, refuse toujours le débat sur les dérives du Téléthon.
Aussi, répondez nombreux à l'appel ! Nous vous tiendrons informés d'autres informations ou débat si nous en avons pendant ce week-end.
Plus d'infos sur l'universinfo

En vue du Téléthon : ce soir et demain 5 et 6 décembre 2008

Ce soir aura lieu une nouvelle édition du Téléthon. A cette occasion, le journal Var Matin a interrogé Pierre-Olivier Arduin, président de la commission de bioéthique du diocèse de Fréjus-Toulon, sur les questions morales posées par les recherches sur l'embryon. "Comme l'a rappelé le Comité national d'éthique, la plus haute autorité morale de notre pays, l'embryon humain appartient, dès la fécondation, à l'ordre de la personne et non de la chose ou de l'animal. [...] En défendant son statut, l'Eglise fait appel à la conscience de chacun et rappelle les principes de dignité et d'inviolabilité de la vie humaine".

Il rappelle que Mgr Rey, évêque de Toulon, "demande à chacun de prendre conscience des transgressions éthiques qui sont à l'œuvre aujourd'hui." "Nous sommes désolés que l'Association française contre les myopathies (AFM)" - qui organise le Téléthon- "campe sur des positions dogmatiques, alors que 54% des français auraient souhaité un système de fléchage des dons pour être assurés que leur argent n'aille pas à la destruction programmée d'embryons et à leur tri sélectif."

Et de conclure en affirmant "tous les résultats actuels montrent que c'est en respectant l'éthique qu'on progresse médicalement"."L'Eglise veut réconcilier la science et la morale."

Lu sur Généthique

Belgique : abandon des poursuites pour avortement forcé avec violences

Un homme qui, avec l'aide de ses parents, avait tenté de faire avorter sa compagne dans la violence, en 2007, dans leur ferme de Bassevelde (Flandre orientale), a bénéficié, tout comme ses parents, de la suspension du prononcé de la peine. Frederik V. n'avait pas accepté, tout comme ses parents, la grossesse de sa compagne, une femme de 29 ans d'origine marocaine. Enceinte depuis trois mois, ils l'avaient ligotée et battue. La future mère avait même, selon ses déclarations, reçu des décharges électriques avec un aiguillon pour bétail.

3 déc. 2008

Lectures proposées suite à la rencontre de Dominique Morin

Comme annoncé le 20 novembre, voici deux livres que nous vous conseillons de lire. Le plus récent : "De l'amour libre à la liberté pour aimer"
Résumé du livre, l'histoire d'un témoin :
"Dominique Morin expérimente à l'adolescence la drogue, le vagabondage sexuel et la violence anarchiste. Au bout de quatre années de dérives, il revient à l'ordre naturel, puis à la foi catholique. Treize ans plus tard, il apprend qu'il a contracté le sida durant ces années difficiles. Loin de se laisser abattre, il va dès lors témoigner de son expérience de la culture de mort et de sa foi. Par des milliers de rencontres et d'échanges, Dominique va transmettre à d'autres ce qu'il a appris car il refuse la fatalité. Il ne croit qu'à la liberté des enfants de Dieu, guidée par la vérité et nourrie par la charité. Pour approfondir les thèmes de son premier livre Le Sida a fait de moi un témoin, il propose ici une réflexion vécue sur la liberté et l'amour, à travers les illusions et les pièges auxquels les jeunes vont se retrouver confrontés. Sans concession à la langue de bois ni idéologie, il parle sans détour avec humour et respect. La force du témoignage, c'est justement de ne rien prétendre d'autre que d'avoir expérimenté la réalité, en avoir tiré profit pour avancer et grandir et vouloir, à son tour, le transmettre aux autres.
Bon voyage à vous sur le chemin de la vérité, du bon sens et de l'espérance."

Malte : 91,5% des maltais contre l’avortement

Lu sur avortementivg
Un sondage téléphonique sur 500 maltais a montré que 91,5% étaient contre l’avortement. Il sont 5,2% à être d’accord en cas de danger pour la vie de la mère, de viol ou de malformation du foetus, et seulement 2,6% à être en faveur de l’avortement sur simple demande. Malte est un pays membre de l’Union Européenne, un des trois pays où l’avortement est encore illégal, avec l’Irlande et la Pologne.

Le grand-duc du Luxembourg refuse l'euthanasie

Sur le Salon Beige : Le Premier ministre luxembourgeois Jean-Claude Juncker est furieux du refus du grand-duc Henri de signer la loi légalisant l'euthanasie, nécessaire pour que la loi entre en vigueur.

Enfin du courage politique !

2 déc. 2008

Bioéthique : Interview d'un évêque

Interview-vidéo de Mgr Pierre dOrnellas, archevêque de Rennes, président du groupe de travail sur la bioéthique.

A la veille des Etats généraux de la bioéthique prévus en 2009, qui ouvriront des débats en vue de la révision de la loi relative à la bioéthique, Mgr Pierre d'Ornellas revient sur l'enjeu de cette révision et sur la contribution de l'Eglise à cette réflexion et au dialogue sur un domaine qui touche la dignité de la personne humaine.

Merci à Henri Mondion.

1 déc. 2008

Nouvelle étude sur les liens entre l'avortement et troubles psychiatriques

Lu sur : Life news Washington, DC :
Une nouvelle étude de recherche avec de nombreux contrôles et une série nationale de données trouve un lien entre l'avortement et des troubles psychiatriques. L'étude contredit directement le rapport de l'Association psychiatrique américaine (American Psychiatric Association) qui avait été publié en août, revendiquant l'avortement comme ne causant pas de problèmes de santé mentale pour les femmes.
En effet, l'étude porte sur différentes maladies telles les attaques de panique, les troubles de panique, agoraphobie, la dépression, les conduites addictives (alcoolisme, toxicomanie, tabagisme élevé) et montre l'impact de l'avortement sur celles-ci.
En statistiques :
- risque d'abus ou de dépendance à l'alcool post-avortement : 145% contre 120% sans avortement
- abus des drogues et toxicomanie post avortement : 126% contre 79% sans avortement
L'équipe de l'étude a également remarqué que, sur 4 des maladies psychiatriques examinées, les traumatismes de l'avortement chez la femme sont plus élevés que ceux d'une fausse-couche.

30 nov. 2008

Lundi 1er décembre 2008 : réunion SPE à Paris

Une petite piqûre de rappel concernant la réunion qu'organise la SPE :
Conférence sur le thème du statut de l'embryon
par une diplômée en bioéthique
rdv à 20h30 Maternité Sainte-Félicité
37 rue Saint Lambert75015 Paris

29 nov. 2008

Union Européenne : dynamique destructrice

On peut s'étonner chaque jour de cette dynamique destructrice qu'entretiennent tour à tous nos dirigeants alors que le monde va si mal et que selon eux "des enfants meurent de faim tous les jours". Comme pour le Téléthon, il semble que la meilleure solution au problème soit, non pas l'éradication de la maladie par des efforts de recherche - pensez-vous ! Mais plutôt l'éradication des malades potentiels : chaque enfant qui nait est potentiellement un être en souffrance selon eux.

Ainsi, la nouvelle pulsion du jour est la suivante : L'association «La Cause des femmes» a pioché parmi tous les pays européens le meilleur des lois concernant les femmes. Objectif : une harmonisation par le haut, en appliquant ces lois à toutes les citoyennes européennes. (je parle ici de cette harmonisation en ce qui concerne l'avortement ou, comme le dit si joliment le Figaro, ce qui concerne le thème "choisir de donner la vie" avec un beau petit smiley rieur. Or rien n'est dit sur les actions angagées par les pays pour favoriser l'accueil des enfants pour les mères démunies par exemple. Non, tout revient à l'avortement, parce que c'est moderne. A leur âge...! D'autres infos sur le Salon Beige.

28 nov. 2008

Pétition pour la vie : déjà plus de 200 000 signatures

La pétition pour le droit à la vie de l'organisation C-Fam (Catholic Family & Human Rights Instituts) a franchie une nouvelle étape en dépassant les 200.000 signatures en moins de quelques mois. La moitié de ces signatures proviennent de pays anglophones. Les francophones ont été plus de vingt mille à la signer. Les hispanophones ont été eux aussi très nombreux à se mobilisant, dépassant la barre des cinquante mille signatures. Remarquons aussi la performance des polonais et des portugais, des nationalités comptant dans les vingt mille signatures.
Cette pétition qui demande "Le droit à la vie de tout être humain, de la conception à la mort naturelle" a été lancée à l'occasion du 60e anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, notamment en réponse à une autre pétition pro-avortement, visant à inscrire l'avortement comme droit de l'Homme. Cet dernière n'a pas du tout eu le succès escompté, à l'inverse de "l'Appel international pour les droits et la dignité de la personne humaine et de la famille" de l'organisation C-FAM.
Ce grand succès a été l'occasion d'une nouvelle campagne pour faire signer cette pétition pour la vie par encore plus de personnes à travers le monde.Nous retranscrivont ici le mail du président de l'organisation C-FAM :
Chers amis,
La pétition anti-avortement pour l'ONU a été signée par 200.000 personnes ! Faisons encore plus ! Obtenons 300.000 noms !
Veuillez une fois de plus demander à chacun de ceux que vous connaissez de se rendre à: http://www.c-fam.org/publications/id.98/default.asp et de signer la pétition ! Et demandez-leur pour demander à tous leurs amis, aussi !
Bien à vous,
Austin Ruse

Président de C-FAM Alors qu'aujourd'hui la pétition compte déjà près de 230.000 signatures, il semblerait que la barre des 300.000 noms soit loin d'être un objectif irréaliste.
Lu sur : avortementivg
Déjà paru sur le blogpourlavie : 6 octobre 2008

Uruguay : légalisation de l'avortement définitivement évitée

Le président socialiste de la nation sud-américaine de l'Uruguay Tabré Vasquez a posé son véto à un projet de loi qui aurait fait légaliser l'avortement dans tout le pays. Les Sénateurs et députés s'étant réunis en Congrès n'ont pas obtenu les 60% des voix nécessaires à la légalisation de l'avortement.
Rappelons que les parlementaires avaient approuvé ce projet de loi dite de "santé reproductive et sexuelle" à 17 voix contre 13 par le Sénat et à 49 voix contre 48 par l'Assemblée. Le veto présidentiel les obligeait à revoter et à obtenir 60% des voix.
Mgr Pablo Galimberti, évêque de Salto, a affirmé que le geste du Président est « prometteur ». Il représente « un oui à la vie humaine depuis ses premiers battements. Un oui à l’avenir des enfants qui naîtront encouragés par ce geste. Un oui aux mères qui ressentiront mieux leur responsabilité de mener une grossesse jusqu’à son terme ». « Quand la vie humaine est dévaluée, manipulée et monnayée, la réaffirmation du droit inné de naître est prophétique » a-t-il ajouté.

27 nov. 2008

Interruption "Volontaire" de Grossesse


Les commentaires sur YouTube sont édifiants. Pourquoi y-a-t-il cette souffrance chez les mères ? Serait-ce autre chose qu'un amas de cellules ?

Exemple à suivre

Salon Beige : L’épiscopat envisage l’excommunication des parlementaires pro-avortement... aux USA !!!

Le moins que l'on puisse dire c'est qu'il ne manquent pas de courage ces évêques, à l'heure où les nôtres rougissent encore d'avoir la conscience en désaccord avec le politiquement correct.

Tout cela au sujet du Freedom of Choice Act (FOCA), la priorité d'Obama, et la loi la plus radicale sur l'avortement, sous la caution trompeuse de la liberté. En savoir plus, sur americatho.

26 nov. 2008

Euthanasie : "La tumeur de Chantal Sébire était opérable"

TF1.fr : Interview - Le député UMP et cardiologue Jean Leonetti dénonce dans un essai la complaisance qu'il y a eu autour du cas Chantal Sébire, au détriment de la vérité.

Extraits : "Revenant sur l'affaire Sébire, Jean Leonetti laisse éclater sa colère dans son essai. Pour le député, à cause de la forte médiatisation, "complaisante", tout le monde s'est laissé emporter par l'émotion. Mais sur le fond, il déclare que Chantal Sébire n'avait pas une maladie incurable. "Elle avait tellement peur de se faire opérer qu'elle préférait mourir", ecrit-il dans son livre."

Jean Leonetti est convaincu que plus la France proposera d'unités de soins palliatifs, plus la demande d'euthanasie diminuera, comme on le constate déjà aux Pays-Bas ou en Belgique où l'euthanasie est légale. Car, selon le député, ce que demandent avant tout les patients, c'est de ne pas souffrir ni d'être abandonnés.

25 nov. 2008

L'avortement: un crime évident et violent

Morceaux choisis d'un article percutant, tiré d'un journal canadien :

"Avez-vous déjà vu des images de poubelles dans les cliniques d'avortements? Ce sont des êtres humains ça monsieur, dans le sac à déchets, ça ne laisse aucun doute. Ce sont des petits humains complètement formés et souvent démembrés."
"Vous aurez beau le déguiser en ce que vous voudrez, liberté de choix, droit de la femme, contrôle des naissances, tra la la la la, mais ça ne change rien au fait que de tuer quelqu'un, on appelle ça un meurtre."

"Ça fait partie des choses à ne pas faire dans les dix commandements, vous vous souvenez? Soyez assuré que celui qui a dicté ces commandements vous regardera dans les yeux à la fin de votre parcours ici-bas et vous demandera: "Ne t'avais-je pas donné assez d'intelligence pour faire la différence entre une carotte, un lapin et un être humain?""

24 nov. 2008

Lundi 24 Novembre 2008 : Conférence à l'Ecole Centrale Paris

Info de dernière minute :
L'Ecole Centrale Paris organise une grande conférence "Science et Foi" avec Philippe Quentin, auteur notamment de "Sciences, obstacles ou chemins vers Dieu ?" (éditions de l'Emmanuel, 2008), un spécialiste reconnu du sujet. Il est à la fois professeur de physique des particules à l'université Bordeaux I, chercheur en physique nucléaire, et engagé dans la Communauté de l'Emmanuel.
Date : lundi 24 novembre 2008
Heure : 20:30 - 22:30
Lieu (plan) : théâtre de la résidence, Ecole Centrale Paris (RER B Antony)
Adresse : 2 av Sully Prudhomme
Ville : Châtenay-Malabry, FranceCoordonnées
Téléphone : 0673546310
Adresse électronique : david.miret@student.ecp.fr

SPE : Conférence lundi 1er décembre 2008

Soignants Porteurs d'Espérance inscrit :
LUNDI 1er DECEMBRE
conférence sur le thème du statut de l'embryon
par une diplômée en bioéthique
rdv à 20h30 Matrenité Sainte-Félicité
37 rue Saint Lambert75015 Paris

21 nov. 2008

IVG : A qui profite le crime ? Pas aux femmes



Après l'élection de Simone Veil à l'Académie française, revenons sur les conséquences de la libéralisation, voire de la promotion de l'avortement auprès des femmes du monde entier, dans le seul but de leur donner enfin la liberté ! Finalement, elles boivent le calice jusqu'à la lie.

20 nov. 2008

Dominique Morin : "J'ai expérimenté la culture de mort, elle a gâché ma vie"


video

Retour de la manifestation "Laissez-les-vivre"

Au grand désaroi du mouvement "Laissez-les-Vivre", la manifestation n'a pu avoir lieu au quai de Conti. Les autorités ont, en effet, sans raison aucune, empêché que la manifestation se tienne en ce lieu, et le groupe a été retrouvé dispersé, sur les quais de Notre-Dame, diminuant ainsi leurs effectifs.
France, pays de la liberté d'expression...
De nombreux discours ont été tenus par les membres de l'association sous la critique (telle une malédiction) des passants. Mais qui de nos jours ose vraiment faire quelque chose pour la vie ? Qui sortirait de son "chez-soi" bien chauffé pour se retrouver dans un vent glacial protester contre cette culture de mort que les autorités nous infligent ?
Des témoignages ont également raisonné dont ceux d'un médecin, d'une femme qui a tout fait pour sauver son bébé de l'avortement qu'on voulait lui infliger, et de Monsieur Dominique Morin dont vous pourrez voir d'ici peu de temps des extraits sur notre site.

Aujourd'hui 20 novembre : manifestation à Paris

Ce JEUDI 20 NOVEMBRE 2008 de 13 à 17 heures
LAISSEZ-LES-VIVRE appelle à manifester
contre l'élection de Mme Veil
QUAI DE CONTI (Paris VI°),métro Saint-Germain des Prés ou Pont-Neuf - RER C Saint-MichelContact : llvsosf@free.fr - 01 48 78 08 80
Cf post du 19/11/2008

19 nov. 2008

La doctrine nazie de retour

Avortementivg informe :
Le Sénat australien a publié un rapport appelant à financer les avortements des enfants à naître diagnostiqués handicapés. Ce rapport explique que l'avortement est en effet préférable car il serait trop coûteux d'élever ces enfants. Le document promeut l'avortement même au second trimestre de grossesse (quand le foetus devient viable), arguant que les enfants handicapés sont un fardeau financier pesant sur les contribuables.

Le sénateur Ron Boswell est ainsi monté au créneau, accusant de cautionner un doctrine "typique du régime hitlérien", une "revisite des principes eugéniques". L'eugénisme visant, notamment pour le régime hitlérien à l'amélioration de la race humaine, et donc la suppression des sous-individus, handicapés, homosexuels ou ethnies. Le sénateur Boswell a ajouté que le document prétend que "certaines vies valent plus que d'autres", fustigeant l'organisation pro-avortement pour "décider qui mérite de vivre".

Ce rapport, initialement soumis par une organisation pro-avortement a reçu le soutient d'un groupe de 41 élus. Le groupe a prétendu qu'une remise offerte par l'Etat aux femmes voulant un avortement au second trimestre pour un enfant diagnostiqué handicapé ferait économiser 180000 dollars par an au gouvernement. Mais ce document a tout de même été sujet à des discordes internes : sept des 41 élus ont finalement refusé de voir apparaître leur nom sur le rapport, ne voulant en aucun cas cautionner cette partie controversée du document.
Une nouvelle polémique qui s'ajoute aux précédentes, en particulier le financement des avortements à l'étranger, en particulier dans les pays en voie de développement.

Aujourd'hui, l'eugénisme un regain de popularité et a trouvé dans l'avortement le moyen de parvenir à ses fins : la sélection des caractéristiques humaines selon une norme décidée par une poignée d'individus. C'est ainsi que les bébés atteint de la trisomie 21 sont éliminés dans les pays développés à une écrasante majorité.
Autres sources : Lifenews, Lifesitenews

Rappel : manifestation contre l'élection de Mme Veil

Le Salon Beige nous le rappelle : Demain jeudi, Mme Simone Veil sera candidate face à 4 autres candidats de très faible notoriété au fauteuil de Pierre Messmer à l'Académie Française : son élection est donc plus que probable. Pourtant, Mme Veil n'a rien écrit qui puisse justifier cette élection dans le palais de la littérature. Ou plutôt, on le devine : c'est sa signature au bas d'une fameuse loi de 1975 qui lui vaut aujourd'hui cette distinction.

Il faut que cette ignominie se déroule le jour anniversaire de l’adoption de la convention internationale des droits de l'enfant (20 novembre 1989).
C'est la raison pour laquelle l'association LAISSEZ-LES-VIVRE organise une manifestation demain 20 novembre de 13 à 17 heures quai de Conti (Paris VIe).
Métro Saint-Germain des Prés ou Pont-Neuf - RER C Saint-Michel
Contact : llvsosfm@free.fr - 01 48 78 08 80

18 nov. 2008

5ème Marche pour la Vie : 25 janvier 2009 - Paris

Défiler c'est bien peu, alors que les abattoirs fonctionnent à pleine cadence, mais c'est déjà beaucoup.

"En Marche pour la Vie !" remplace "30 ans ça suffit !", vous l'aurez compreis, parce qu'il y a une année de plus chaque année.

Défiler, ça ne remplace pas le reste, la prévention, l'information, les blogs (et oui !), la politique (y-a-il un pilote dans l'avion ?), la prière pour certains, la colère pour d'autres... Mais cela a le mérite de repousser la torpeur de l'indifférence.

Pour s'y préparer, une réunion de préparation de la Marche pour la vie du 25 janvier 2009 aura lieu samedi prochain, 22 novembre, de 10h30 à 12h30, à Paris dans le 17e arrondissement.

"Cette réunion est ouverte à tous les sympathisants qui envisageraient (sans engagement de leur part !) de participer à l'organisation , en leur donnant l'occasion de rencontrer les responsables dans un cadre informel et autour d'un verre amical. Renseignements : 30ansparis@gmail.com."

16 nov. 2008

Affaire Eluana Englaro : Mensonges

L'assassinat est autorisé en Italie désormais. Non, ce n'est même pas un suicide, c'est quelqu'un que l'on va laisser mourrir de faim et de soif. Cela rappelle l'affaire Terri Schiavo, une américaine morte de faim et de soif en 2005.

Il ne s'agit pas ici de metre fin à un acharnement thérapeutique. Celui-ci désigne désigne le maintien artificiel en vie d'un patient mourant pour lequel on n'a plus aucun espoir d'amélioration ou de stabilisation d'un état physiologique jugé précaire : la personne ne peut plus vivre sans les machines ou les traitements douloureux que l'on met à sa disposition.

Mais l'alimentation et l'hydratation artificielles constituent « un moyen ordinaire et proportionné de maintien de la vie », qui ne doit être interrompu sous aucun prétexte par respect pour la dignité des patients.

Les religieuses qui la soignent se sont élevées contre ce transfert (elle va être transférée dans un établissement qui accepte le meurtre) : "Si certains la considèrent comme morte, alors qu'ils la laissent avec nous, car pour nous, elle est vivante. Nous ne demandons rien en échange, mis à part le silence et la liberté d'aimer et d'aider ceux qui sont faibles, petits et pauvres."

13 nov. 2008

Les évêques catholiques contre Obama sur l'avortement

Lu sur NouvelObs.com, à propos de Monsieur Barack Obama :

Au cours d'une discussion passionnée sur le rôle des catholiques dans la vie publique, plusieurs évêques ont fait savoir qu'ils n'accepteraient aucun compromis sur la question de l'avortement. Certains évêques ont condamné les catholiques américains qui ont jugé moralement acceptable de soutenir le candidat démocrate parce qu'il souhaitait faire baisser le nombre des avortements.


(photo d'un bébé survivant, Barack Obama...)

11 nov. 2008

Don d'organe : la dignité du corps vue par l'Eglise

Au cours du congrès de l'Académie Pontificale pour la vie qui a eut lieu à Rome du 6 au 8 novembre dernier sur le thème : « Un don pour la vie. Considérations sur le don d’organes », le Pape a souligné l’importance du don et du fait d’être conscient de sa valeur, car la personne destinataire reçoit « un don qui va au-delà du bénéfice thérapeutique » et cela doit susciter en elle « une réponse aussi généreuse, afin de promouvoir la culture du don et de la gratuité ». Benoit XVI a rappelé que ces dons d’organes ne peuvent entrer dans la logique du marché, le corps ne pouvant être considéré comme un simple objet.

Concernant la constatation de la mort et le don d’organes vitaux (cf. synthèse de presse du 04/11/2008), Benoit XVI a rappelé que le consentement informé est la condition nécessaire pour que « la greffe ait la caractéristique d’un don ». Les organes vitaux peuvent être prélevés uniquement ex cadavere. Les résultats obtenus pour établir un critère de déclaration de mort doivent recevoir « un consensus de la communauté scientifique toute entière pour favoriser la recherche de solutions qui donnent certitude à tous ». Certitude qui, si elle n’est pas atteinte doit laisser prévaloir le principe de précaution.

Un comité de vie, pour quoi faire ?

A-t-on le droit de donner la mort ?

Etats-Unis : Premières modifications de Loi



Alors que Barack Obama vient d’être élu président des Etats-Unis d’Amérique, plusieurs états ayant sollicité leurs électeurs sur des propositions de lois diverses et se sont prononcés notamment dans l’Etat de Washington sur le suicide assisté et dans le Michigan sur la recherche à partir des cellules souches embryonnaires.
Sur le modèle de la loi de l’Oregon qui autorise les médecins à prescrire une "solution létale" au malade en phase terminale, l’état de Washington vient d’adopter une loi l-1000 sur le suicide assisté avec 58% des votants pour et 42% contre. Cependant, Lifenews indique que les médecins de cet état élèvent leurs voix pour refuser de répondre à cette demande qui ne respecte pas la personne mourante. Des institutions ont pris fortement position en précisant qu’il ne peut être permis de demander à un médecin de soutenir la solution du suicide assisté, sa mission étant de procurer des soins et un soutien aux patients et non de les tuer.
Par ailleurs, dans le Michigan, 53% des électeurs contre 47% ont approuvé la proposition de loi qui permet dorénavant d’utiliser, avec le consentement préalable des parents, les embryons surnuméraires issus de fécondation in vitro comme source de cellules souches.

6 nov. 2008

Vivre ? NO THEY CAN'T !

Change we need ! Yes we can... 200 000 avortements en France chaque année, soit 1 avortement pour 3 naissances. En effet, cela doit changer, et nous pouvons le faire..., encore faut-il s'en donner les moyens...

Ce jeune garçon a eu plus de chance, son nom est Barack Obama. Il a survécu à l'avortement, qui frappe particulièrement les afro-américains. Un bébé afro-américain a 5 fois plus de chances d'être avorté. Et pourtant...