15 juin 2006

De génocide en génocide...

Après les noirs et les juifs, c'est au tour des bébés de ne plus être reconnus comme personne humaine...

  • En 1856, les Etats-Unis avaient décrété que les Noirs n'étaient pas des "personnes", et l'esclavage put se développer.
  • En 1936, Hitler avait décrété que les Juifs n'étaient pas des "personnes", et l'Holocauste put se développer.
  • En 1975, Veil a décrété qu'un embryon/fœtus n'est pas une "personne", et l'holocauste de l'avortement ne fait que de commencer ! (ATTENTION : la vidéo d'un meurtre peut choquer, éloignez les enfants alors)

A quand l'abolition de l'infanticide loi "Veil" ?

2 commentaires:

SUZANNE a dit…

Hier, à la Chambre des Communes à Ottawa, il y avait un débat sur un projet de loi pour protéger les victimes non-nées du crime. La gymnastique mentale qu'on exerçait pour exclure l'enfant à naître de la definition de "personne" était incroyable. L'enfant à naître n'est pas un être humain, mais c'est un enfant. Ou tout bonnement, l'enfant à naître n'existe pas parce que la loi dit qu'elle n'existe pas. Même si à peu près toutes les femmes enceintes aiment leurs enfants à naître. Complètement fou.

Anonyme a dit…

Je n'ai qu'une chose à dire :

Un amalgame ne sera jamais un argument.