30 mars 2006

La mort en jugement

"Nombreux sont ceux qui vivent et méritent la mort. Et certains qui meurent méritent la vie. Pouvez-vous la leur donner ? Alors ne soyez pas trop prompt à dispenser la mort en jugement."

Tolkien, Le Seigneur des Anneaux

3 commentaires:

le conservateur a dit…

je me souviens que c'est Gandalf qui dit cela à Frodo à propos de Gollum ...
Une approche très chrétienne, mais bien difficile ...

benjileg a dit…

Génial ! C'est la phrase qui m'a le plus frappé en lisant le Seigneur des Anneaux, et la première que j'ai apprise par coeur.
Il faut aussi la lire avec la phrase de Frodo : "Quelle pitié que Bilbon ne l'ait pas tué quand il en avait l'occasion..."

Et Gandalf répond : ""La pitié? Mais c'est la pitié qui a retenu la main de votre oncle. Nombreux sont les vivants qui mériteraient la mort et les morts qui mériteraient la vie. Pouvez-vous leur rendre Frodon? Alors ne soyez pas trop prompt à dispenser mort et jugement. Même les grands sages ne peuvent connaître toutes les fins. Mon coeur me dit que Gollum a encore un rôle à jouer, en bien ou en mal... avant que cette histoire ne se termine. De la pitié de Bilbon peut dépendre le sort de beaucoup."

>> Bref même les grands sages devraient s'abstenir de pérorer sur le moment où l'embryon est un être humain, sur le fait de savoir si la vie d'un handicapé vaut d'être vécu (rappelez-vous l'arrêt Perruche), etc.

benjileg a dit…

il faut lire "la mort en jugement" et non "mort et jugement" bien entendu